avant

Autres témoignages

– Raoul n’est plus...

– Un grand prophète pour notre Temps

– Un souvenir inoubliable

– Un homme de Dieu

– Les Derniers Temps

– Une expérience mystique

Raoul n’est plus...
Le premier «Fils de Marie» à s’envoler vers l’Éternité! Et il «décida» de partir à l’aube du Grand Triduum qui mènera au Jubilé de l’An 2000! Même sa mort revêt en quelque sorte un caractère ESCHATOLOGIQUE!

Maintenant, pour lui, les sept sceaux sont brisés et il voit maintenant, dans la gloire éternelle, l’Agneau de l’Apocalypse de qui il avait si bien parlé.

Un jour, à Marseille, il «sut» – car ce lui fut révélé. Maintenant il «sait» sans ombre la Vérité de ce qu’il a proclamé jusqu’à Rome, Centre de la Chrétienté!

Il a vraiment été «Le Théologien de Marie» – CELLE –, comme il aimait tant La désigner.

– Père Michel Palud, Fils de Marie, Jamaïque

* * *

Frère Raoul, Fils de Marie
1988 - Âgé de 82 ans,
le Frère Raoul continue à
écrire sur l’Apocalypse.
Un grand prophète pour notre Temps
C’est en sortant de la chapelle à la Maison Saint-Joseph, ce soir où je travaille, que j’ai appris le décès de Frère Raoul Auclair. Nous perdons un géant de l’apostolat marial et un grand Prophète pour notre temps, qui semblait parler et écrire comme si saint Jean l’Évangéliste parlait et écrivait à travers lui. C’est grâce à l’Armée de Marie que j’ai pu connaître les oeuvres de ce Prophète et Raoul lui-même.

Il m’avait appris que Marthe Robin, de la Drôme, lui avait dit qu’il avait une mission. Lui ne le savait pas et demandait quelle était cette mission. Et Marthe de lui dire: «C’est maintenant que vous devez diffuser votre livre “Le Jour de Yahvé”!»

Ce dimanche dernier, j’ai été très attiré par ce livre Le Jour de Yahvé et par Eschatologie de notre Temps. Pour ce dernier, j’ai ouvert au hasard et j’ai lu: «La nuit du second Noël – Le Christ RÉGNERA. L’autre ne peut que dominer. TOUS LES PEUPLES: et ce sera l’UNITÉ dans la liberté et la diversité. Pour l’Autre, ce ne pourra être que l’uniformité sous la contrainte.

«Ceci a cessé d’être de la prophétie, mais est devenu de l’histoire. Une histoire qui est commencée, largement entamée, non encore consommée. Et qui se consommera dans le consummatum est de CE monde.

«Parce que, tout d’un coup, le Jour nouveau, le SEPTIÈME JOUR, ce sera comme une sortie de la mort, un jaillissement du sein des ténèbres. Une résurrection. Il y eut Noël. – Ce sera l’ÉPIPHANIE.»

– François Pillot, Gardonne, France

Un souvenir inoubliable
Le souvenir de Raoul Auclair comme écrivain et comme homme de Dieu demeure, pour moi, inoubliable.

– Prof. Massimo Introvigne, Turin, Italie

* * *

Un homme de Dieu
Raoul Auclair, homme de Dieu et de Marie avec saint Michel, le combattant.

Jean Lagacé, ptre, Montréal

* * *

Les Derniers Temps
(...) Des Temps, il avait saisi mieux que personne la structure mystérieuse que, dès son plus jeune âge, il puisa au Songe du Colosse de Daniel et chez Michel de Nostre-Dame. Que nous fussions dans les Derniers Temps et, davantage, dans le Jour du Jugement ou Jour de Yahvé, la certitude ne fut que renforcée par son constant commerce avec les mystiques et Celle, Dame de tous les Peuples, qui fut sa Dame de chevalerie. Elle guida toute sa vie et, sachant qu’Elle avait affaire à un enfant, lui accorda profusion de signes...

Bernard Fortin, Hébertville

* * *

Une expérience mystique
(...) Il faut comprendre que l’oeuvre de Raoul Auclair n’est pas une construction intellectuelle, systématique, élaborée selon des démarches hypothético-déductives, caractéristiques de la pensée moderne. Constamment référée d’une façon littérale aux Écritures, son oeuvre renferme un secret qu’il nous a révélé et auquel, je crois, beaucoup n’ont pas cru. Au tournant de la guerre, Raoul a eu une expérience mystique, le temps d’une fraction de seconde, une illumination qui lui a fait comprendre qu’il aurait à écrire sur la «connaissance divine» et que cette connaissance lui serait, en quelque sorte, révélée au fil de l’écriture. De cette expérience, il avait eu l’impression d’avoir tout appris instantanément. (...) Tous les livres et articles que Raoul devait écrire furent élaborés à partir du «déroulement» non contrôlé d’un fil conducteur faisant en sorte que la compréhension des Écritures venait avec l’écriture, son métier. (...)

Raoul a consacré les vingt dernières années de sa vie à l’Armée de Marie. Il nous laisse une oeuvre importante sur laquelle on reviendra un jour. Dès à présent, Raoul a l’insigne grâce de contempler dans l’Au-Delà ce qu’il découvrait ici-bas, dans l’Écriture. Et pour nous, c’est une étape qui vient de se clore.

– Jean-Pierre Gagnon, Charlesbourg


© 1998 - Tous droits réservés : PAVILLON RAOUL AUCLAIR INC., Québec, Canada

haut