avant

Raoul Auclair (1906 - 1997)

Le poète de la Fin des Temps



Premières années
C’est à Ambrault, en France, qu’est né Raoul, le 4 mars 1906. Toute sa jeunesse se passe en ce milieu, auprès de ses bons parents et de son frère cadet, Robert. Le 10 mai 1932, il épouse Suzanne Delacroix, à Saint-Pierre-de-Montrouge, à Paris.
À partir de 1941, Raoul est attaché à l’O.R.T.F. (Office de Radio-Télévision Française) pour lequel il écrit plusieurs pièces dramatiques dont il dirige lui-même la réalisation en ondes.
Suzanne Delacroix
Suzanne Delacroix
Raoul manie en effet la langue française avec une rare élégance et un style littéraire unique, auquel s’ajoute un élan poétique et mystique.
Âgé d’environ quarante ans, Raoul commence à écrire ses premiers livres: Le Livre des Cycles (1947), Le Crépuscule des Nations (1949) et Les Centuries de Nostradamus (1958). Il fait découvrir au lecteur le Sens de l’Histoire, dans la lumière prophétique: c’est l’eschatologie ou l’étude des fins dernières de l’homme et du monde. «L’Eschatologie, ce sont les jalons que Dieu a fixés, où doit passer le monde et qui va là où Dieu, de toute éternité, le destine et le mène», sans pour autant «porter atteinte au seul et extraordinaire, merveilleux et terrible privilège de l’homme: il est libre» (Histoire et Prophétie, p. 9). Toute la pensée de Raoul se trouve concentrée dans ses premiers écrits, pensée qu’il mûrira au fil des années et développera dans des ouvrages ultérieurs.

La Dame de tous les Peuples
Pendant ce temps, il continue à se documenter sur tout ce qui touche la Vierge. Le 19 février 1966, au Théâtre du Tertre, à Paris, Raoul donne une conférence qu’il consacre aux apparitions de Marie à Amsterdam: c’est un succès tel que sa conférence est aussitôt traduite en plusieurs langues, marquant par là l’ouverture au monde des messages de la Dame de tous les Peuples.

La Dame de tous les Peuples
La Dame de tous les Peuples

Auteur marial et eschatologique
1967 semble marquer une étape importante dans sa carrière d’écrivain, si l’on considère la publication de ses ouvrages qui se succèdent à partir de cette date: Les Épiphanies de Marie (1967), où Raoul souligne le caractère eschatologique des grandes apparitions de la Vierge Marie; une nouvelle traduction des messages de La Dame de tous les Peuples (1967); Kérizinen (1968); La Prophétie des Papes (1969); La Fin des Temps (1973); Histoire et Prophétie (1973), livre couronné par l’Académie française; Prophétie de Catherine Emmerich pour notre Temps (1974); Le Jour de Yahvé (1975); une réédition revue et augmentée des Centuries de Nostradamus (1975) et Mystère de l’Histoire (1977).

Raoul et l’Armée de Marie
Par les événements providentiels, Dieu réunit ceux qu’Il choisit pour accomplir un Dessein d’amour. C’est la Dame de tous les Peuples qui allait être le lien entre cet auteur – jusque-là réservé à une élite intellectuelle et aristocratique – et Son Oeuvre, l’Armée de Marie, dont Elle l’invitait, avec les petits, à devenir un témoin privilégié. Peu de temps après la fondation de l’Armée de Marie, le 28 août 1971, Raoul prend connaissance de cette Oeuvre.

Son ouverture d’esprit et sa clairvoyance sont étonnantes: déjà, il perçoit la nécessité de l’Armée de Marie en ce temps où l’Église s’engage dans la plus périlleuse tourmente de son histoire: «Jamais Pape ne fut à ce point abandonné. Et s’il est ainsi abandonné, c’est qu’en lui et sur lui tombe l’heure de l’Abandon de l’agonie au jardin des Oliviers. Car, où passa la Tête, Jésus, vont passer maintenant les Membres, l’Église. Bénie soit donc cette Armée de Marie qui, pour obéir à Marie, se veut de demeurer fidèle au Pape. C’est la grande exigence actuelle. Mais c’est aussi, hélas, la grande rareté. (...)» (Vie d’Amour VIII, chap. 25, lettre du 24 déc. 1971).

Raoul est aussi celui que le Seigneur a préparé pour comprendre Vie d’Amour dont il commence la lecture le 13 mai 1976. À ce jour, Vie d’Amour n’est pas encore publiée et seules quelques personnes de l’Équipe mariale ont eu le privilège d’en prendre connaissance. Malgré sa science spirituelle et littéraire, Raoul s’efface devant le mystère qu’il perçoit: «Donc, j’ai lu. Et je me dis: pourquoi, toi, misérable – le sentiment de ma misère n’est que trop réel et trop souvent m’étreint –, oui, pourquoi, une fois de plus, t’est-il donné la grâce d’être le témoin direct du mystère de Dieu en oeuvre dans une âme privilégiée? (...) Je voyais, jusque-là, dans l’Armée de Marie, un beau, un bon, un utile et opportun mouvement destiné à faire un contrepoids de prière à la masse énorme du péché de la terre. Et, certes, c’est aussi cela, mais dans une dimension et nécessité surnaturelles que “Vie d’Amour” à présent me découvre. (...)»

S’adressant à l’auteur [Marie-Paule] de Vie d’Amour, il écrit: «C’est cela, votre “Vie d’Amour” : une Configuration et Configuration en Marie, la première et totale Configurée. Alors, ceux qui vous liront – et ce ne seront plus les rares privilégiés d’aujourd’hui – verront le sceau de Dieu apposé, en signes prophétiques, sur votre vie de femme, témoignant dans le temps des desseins éternels. Si donc le Seigneur Jésus-Christ vous fit devoir d’écrire votre vie, c’est qu’Il veut proposer ce récit, cet exemple et ce mystère à toutes les âmes de bonne volonté» (Vie d’Amour XII, chap. 42, lettre du 20 mai 1976).
Après le décès de son épouse, le 26 février 1976, Raoul est invité, l’année suivante, à faire une tournée de conférences à travers le Canada et les États-Unis, sous les auspices de l’Armée de Marie.

La bénédiction de Fils de Marie
Dans l’Armée de Marie, les premiers collaborateurs de Marie-Paule reçoivent une bénédiction spéciale. Durant son séjour, Raoul reçoit, le 25 mars 1977, la bénédiction de Fils de Marie: «Que la Trinité Bienheureuse et la Vierge Marie vous bénissent et fassent descendre sur vous une plénitude de grâces afin que vous deveniez le plus grand théologien de tous les temps.»
Il revient à Québec l’année suivante, cette fois pour y demeurer, se donnant tout entier à l’Armée de Marie.

Un collaborateur dévoué et un conférencier éclairé
La collaboration de Raoul à l’Oeuvre se concrétise d’abord par la rédaction de textes pour le journal Marie qui a succédé à la petite revue L’Armée de Marie.
Pendant ce temps, Raoul poursuit ses conférences à travers la province, toujours dans le cadre des cérémonies de l’Armée de Marie. Ses interventions éclairantes sur le mystère de la Co-Rédemption et de l’incarnation mystique contribuent à la préparation des membres à la lecture de Vie d’Amour.
Le 13 mai 1979 paraît le premier volume Vie d’Amour, pour lequel Raoul a écrit une préface exprimant sa pensée qui projette un éclairage merveilleux sur le mystère qu’enveloppe cette «Vie d’Amour».

« Un grand théologien »
Dès son premier séjour au pays, Raoul est invité occasionnellement à rencontrer le Cardinal Maurice Roy qui l’interroge sur ses livres, sur l’Armée de Marie et également sur la mission de Marie-Paule.
Le Cardinal Roy estime beaucoup Raoul dont il reconnaît la valeur intellectuelle et spirituelle. Par deux fois, il parle même de lui comme d’un «grand théologien». En octobre 1980, le Cardinal s’adresse à un Père Dominicain français venu prêcher une retraite aux Chevaliers de Marie et lui dit: «L’Armée de Marie a son théologien: Monsieur Raoul Auclair.»
Quelques mois plus tard, en mars 1981, Raoul est invité à une nouvelle entrevue avec le Cardinal, à laquelle sont également présents les Pères Philippe Roy, Denis Laprise et Victor Rizzi. À un certain moment, au cours de la discussion, le Cardinal se tourne vers Raoul et lui dit: «Et vous, Monsieur Auclair, qui êtes théologien, qu’en pensez-vous?»
Enfin, lors d’une autre visite que Raoul lui fait, le Cardinal lui dit avec insistance: «Veillez bien, Monsieur Auclair», comme s’il lui conférait une autorité pour veiller au bon développement de l’Armée de Marie.

Rédacteur en chef de « L’Étoile »
De 1971 à 1976, la revue L’Armée de Marie donnait une formation spirituelle intense à ses membres, mettant aussi l’accent sur la réforme intérieure personnelle. En 1976, la revue cédait la place au journal Marie. Selon l’évolution de l’Armée de Marie qui, par Raoul, en mars 1977, s’est affiliée à la Milice de Jésus-Christ, de Paris, le journal Marie, en 1979, devient L’Étoile et Raoul en est le rédacteur en chef.
Fidèle collaborateur, il continue à faire bénéficier les membres de l’Armée de Marie de ses connaissances mariales, les sensibilisant toujours plus au rôle eschatologique de Marie en cette fin des temps.

Directeur des Éditions Stella
Depuis son arrivée à Québec, Raoul a publié, aux Éditions Stella dont il est le Directeur: Sainte Catherine de Sienne (1980); Le Secret de la Salette(1981); Eschatologie de notre Temps(1982); La Dame de Tous les Peuples - Ouverture à l’intelligence des messages (1982: une nouvelle édition revue et augmentée); L’Apocalypse (I) (1984); L’Apocalypse (II)(1985); L’Homme Total dans la Terre Totale (1985); Tous ces mystères dans le Mystère de Marie (1987); et L’Apocalypse (III) (1987).

Raoul présentant son livre au Saint-Père
4 décembre 1985 -
Raoul remet au Pape
son dernier livre édité:
«L’Homme Total
dans la Terre Totale».

«L’Homme Total dans la Terre Totale»
C’est en 1985 que Raoul publie ce qui constitue le chef-d’oeuvre de ses écrits: L’Homme Total dans la Terre Totale, que Séverin Batfroi, brillant écrivain de France, présente comme étant le plus extraordinaire de ses livres: «Jamais à ce jour, pareil travail de synthèse n’avait été aussi réussi.(...) “L’Homme Total dans la Terre Totale” échappe à tout “système philosophique” qui emprisonne la pensée dans le carcan arbitraire d’un dogmatisme sophistique et sophistiqué. Revenant à la pureté originelle des textes sacrés, Raoul Auclair entreprend un véritable travail d’exégèse à partir des sources mêmes du mystère universel. (...) Aussi bien, on ne peut le nier, nous nous trouvons ici en présence d’une oeuvre dont la dimension toute particulière n’est cependant pas sans rapports avec le “phénomène prophétique” . (...) De poète qu’il est, Raoul Auclair devient parfois visionnaire et théologien d’une nouvelle avancée de la foi. (...)

«Grâce au présent ouvrage, Raoul nous prouve que l’histoire de l’Univers et celle de l’homme sont étroitement liées, et il n’est point d’autre rédemption que celle, globale, du monde, pour laquelle l’être humain est tout à la fois le révélateur et le catalyseur.(...)»

Fils de Marie dans la Communauté
Le 13 octobre 1987, Raoul confirme son désir de devenir Religieux Fils de Marie. Préparé depuis longtemps, c’est le 15 octobre au soir, en la fête de sainte Thérèse d’Avila, qu’il reçoit l’habit, désirant garder le nom secret de Père Marie du Rosaire qu’il a pris en entrant dans la Famille des Fils et Filles de Marie. Tout était dans le Plan de Dieu: le 13 octobre, c’est l’anniversaire de la dernière apparition de Marie à Fatima où Elle a dit qu’Elle était Notre-Dame du Rosaire. De plus, l’on se souvient que Raoul était, de 1960 à 1980, Commandeur du Rosaire dans la Milice de Jésus-Christ, en France. Il a tant écrit sur Marie, et spécialement sur Notre-Dame du Rosaire.

Hommages à Raoul
À plusieurs reprises, durant toutes ces années, le travail exceptionnel de Raoul fut souligné d’une façon spéciale: en 1984, dans le cadre d’un pèlerinage de l’Armée de Marie, en France et en Italie, organisé «en l’honneur de l’Apocalypse». À cette occasion, Raoul recevait la reproduction, en émail sur cuivre, de l’emblème officiel du pèlerinage: l’Agneau de l’Apocalypse.
Trois ans plus tard, au cours du pèlerinage en l’honneur de la Sainte Croix, du 16 au 25 septembre 1987, en Italie, Raoul reçoit la médaille du mérite littéraire pour ses oeuvres eschatologiques et mariales.
Enfin, en 1994, Marie-Paule ou Mère Paul-Marie, fondatrice de la Communauté des Fils et Filles de Marie, rend un troisième hommage public à Raoul pour rappeler l’oeuvre accomplie par «cet homme d’envergure littéraire qui, ayant compris le message mystérieux de “Vie d’Amour” , n’a pas hésité à quitter Paris, ses amis, sa grande renommée d’écrivain en ces lieux de haute aristocratie où il évoluait, pour, avec les petits que nous sommes, venir vivre en Nouvelle-France des moments sublimes, en prenant connaissance des interventions célestes et de leur réalisation» (Le Royaume, nº 99, mai-juin 1994, p. 11).

Les dernières années
Le 18 avril 1992, âgé alors de 86 ans, le Frère Raoul emménage au Centre de l’Immaculée où il est entouré de l’affection et des soins de ses confrères. Ses derniers jours s’écoulent paisiblement jusqu’au 26 décembre 1996, au moment où il est transporté d’urgence à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec, à la suite d’un sérieux malaise. Quatorze jours après, le 8 janvier 1997, à 16h25, Dieu rappelle à Lui Son serviteur. Il avait 90 ans et 10 mois.

Le Pavillon Raoul-Auclair
C’est en l’an 2000 qu’était inauguré le complexe Spiri-Maria, à Lac-Etchemin, qui perpétue la mémoire de trois précieux collaborateurs de l’Oeuvre mariale: le Père Philippe Roy, Raoul Auclair et Mme Lucienne Poulin, qui y ont chacun un Pavillon faisant figure de musée. Le Pavillon Raoul-Auclair nous permet d’admirer le goût raffiné de l’écrivain, lui-même artiste à ses heures; on y retrouve les oeuvres d’art et une partie du mobilier de son appartement de la 26e Rue, à Québec, entre autres son bureau de travail et sa bibliothèque.

***


Une biographie plus complète, des textes et des témoignages sur Raoul Auclair sont offerts dans un numéro spécial du journal Le Royaume, n° 115, février 1997.

Pour toute autre information, rejoignez-nous par courrier électronique à:


E-MAIL


ACCUEIL
PRÉSENTATION BIOGRAPHIE LISTE DES OUVRAGES
HOMMAGE POSTHUME VOTRE APPRÉCIATION

© 1998 - Tous droits réservés : PAVILLON RAOUL AUCLAIR INC., Québec, Canada

haut