Le Royaume

Père Éric Roy

 

«Que ton Règne vienne!...»

par Père Éric Roy

Au cours des derniers Triduums de prières centrés sur l’Amour, la Royauté et la Dame de tous les Peuples, nous avons pu voir et comprendre que c’est vraiment Dieu qui dirige tout en vue de réaliser son plan d’amour prévu de toute éternité.

Le Royaume

Dans le passé, nous avons souvent entendu parler de la venue d’une ère nouvelle. Nous savons aussi que le Royaume est déjà commencé, même si nous sommes conscients que nous attendons encore son plein épanouissement qui doit survenir à l’heure de Dieu. C’est pourquoi, quotidiennement, nous répétons avec foi le Notre Père dans lequel nous demandons que son Règne vienne. De plus, après avoir reçu, depuis tant d’années, de nombreuses grâces permettant de connaître et d’entrevoir le plan divin pour notre monde, nous constatons que nous revient la tâche de devenir des bâtisseurs du Royaume!

Avec quel intérêt n’avons-nous pas appris, au cours du Triduum de mai 2010, que la devise inscrite sur les armoiries du Royaume est: Que ton règne vienne! Nous remarquons également, sur ces armoiries, la présence d’un lys placé sur la croix, représentant à la fois la royauté du Christ-Roi et de la Dame-Reine, et celle des rayons qui fusent de la croix et qui illuminent tout ce qui est autour! Symbolisme intense qui nous indique clairement que c’est par la croix que l’avènement du Royaume a été rendu possible, par le Christ-Roi et la Dame-Reine qui nous éclairent continuellement de toutes les grâces dont nous avons besoin.

Marie Reine de l'Univers

«C’est par la croix que l’avènement du Royaume a été rendu possible, par le Christ-Roi et la Dame-Reine qui nous éclairent continuellement de toutes les grâces dont nous avons besoin.» – Père Éric Roy

La Croix: moyen d’établir le Royaume

La croix est en effet le moyen par lequel l’avènement du Royaume a été rendu possible. Il s’agit d’un Royaume aux dimensions non seulement humaines, comme il en fut souvent dans le passé, mais également ecclésiales, spirituelles et mystiques. Pour nous qui adhérons à cette Royauté nouvelle, qu’est-ce que cela signifie vraiment?

Par notre appartenance à l’Oeuvre – en tant que membres convaincus de sa nécessité surnaturelle et de son authenticité –, nous sommes aussi, d’une certaine façon, les «membres» de ce Royaume nouveau qui se forme sous nos yeux. La Croix de la Rédemption et la Croix de la Co-Rédemption constituent pour nous une seule et même réalité qui se divise en deux étapes et se vit à deux moments de l’histoire de notre salut, la seconde prenant place maintenant et conduisant au Royaume. Mais toute vie est marquée par la croix et chacun l’expérimente à sa manière, à son niveau. Sources de lumière, les croix que nous acceptons avec amour, à l’exemple du Rédempteur et de la Co-Rédemptrice, nous font alors participer à l’établissement du Royaume. Les témoignages que nous avons entendus lors des derniers Triduums sont éloquents à cet égard et ils nous invitent à la générosité et au dépassement.

Roi d’Église

En tant que membres de l’Oeuvre de la Dame qui conduit à l’Église renouvelée, nous participons donc aussi à la réalité du Royaume et nous sommes les «sujets» de son «Souverain». Si notre ultime Souverain est bien sûr le Christ-Roi, nous avons tout de même désormais une représentation de celui-ci en la personne du Roi d’Église! Ce titre de Roi d’Église est en soi une nouveauté. Mais il en est ainsi parce qu’il entrait dans les desseins de Dieu d’«unir l’Église et la Royauté en vue de Son règne d’amour», comme il avait été prophétisé dans Vie d’Amour (vol. XII, chap. 3, p. 22)

La nouveauté de cette Royauté d’Église se révèle en ce que notre roi est vraiment roi, mais, contrairement à ce qu’il en fut dans le passé, pas d’un territoire déterminé, en tout cas pour le moment. Avant l’ère chrétienne, il y eut les rois d’Israël, dont il est question dans la Bible, et, depuis la venue du Christ, il y a eu les rois de France, d’Angleterre, d’Espagne, etc. Ces rois régnaient sur un territoire déterminé et sur les peuples qui l’occupaient.

Actuellement, selon ce que nous pouvons comprendre, la situation semble tout à fait différente. En effet, tous ceux qui font partie de l’Église renouvelée qu’est l’Église de Jean au sein de la Communauté de la Dame de tous les Peuples sont les «habitants» de ce Royaume nouveau, les «sujets du roi». Donc, celui-ci n’a pas, pour le moment, de territoire matériel bien défini sur lequel exercer son autorité: il est Roi d’Église, c’est-à-dire de ce «territoire immatériel» constitué de tous ceux qui, à la suite de Padre Jean-Pierre, ont professé leur «Je crois» dans la Co-Rédemption!

Peu à peu, de nouveaux sujets s’ajouteront au nombre de ceux qui sont déjà convaincus. Pour l’heure, en un premier temps, ce Royaume en pleine évolution s’étend dans les coeurs des hommes et des femmes de bonne volonté qui ont reconnu l’action de Dieu et les instruments qu’Il a suscités parmi nous. Concrètement, il s’agit donc pour nous d’approfondir toujours plus et de consolider notre foi nouvelle en tout ce que nous avons reçu comme héritage au sein de l’Oeuvre. Par exemple, la réalité de la Co-Rédemption et de tout ce qui en découle, la constitution de l’Homme Total et de la Terre Totale, l’existence de la Quinternité sont désormais des piliers solides et certains, même si nous n’avons pas encore réussi à en saisir toute la portée!

Si nous nous reportons au début de l’ère chrétienne, nous voyons qu’il en allait de même pour les apôtres et les premiers disciples. Ils croyaient au Christ – et c’était là l’important! – mais ils ne comprenaient pas encore toutes les implications de la foi qu’ils avaient en Lui. Son Mystère est d’ailleurs tellement grand que, deux mille ans plus tard, on en poursuit toujours l’approfondissement. De la même manière, nous sommes appelés à vivre la même chose en cette nouvelle étape de la réalisation du Plan de Dieu.

Que sera le Royaume?

Il nous apparaît évident que, dans l’avenir, le Royaume aura également une dimension civile concrète qui aura pour effet de rénover toute la société, afin qu’elle corresponde davantage à ce que Dieu attend des hommes. Nous y arriverons un jour. Dans l’intervalle, le Ciel met tout en place pour le futur, alors que nous avons encore parmi nous la Servante – la Dame de tous les Peuples –, «Instrument divin» qui détient désormais «tous les pouvoirs» et qui nous guide sans cesse.

Quant à nous, nous devons suivre le rythme divin sans vouloir le devancer, mais également sans le retarder. Tout vient à l’heure de Dieu. Ainsi, nous connaissons les différentes branches de l’Oeuvre qui ont surgi l’une après l’autre pour réaliser le plan d’Amour divin. En plus de toutes celles qui existent déjà depuis un certain temps, les dernières années nous ont apporté la Communauté de la Dame de tous les Peuples, l’Église de Jean, les Pauliens, les Médiateurs de la Paix, les Apôtres, le Royaume et le Roi.

Tout se prépare et évolue tout doucement..., et il serait certainement prématuré de dire que tout fonctionne à plein régime, on le voit aisément! Ce qui est important pour nous, c’est de constater que les éléments sont en place et qu’ils sont prêts à être mis en oeuvre. Nous devons donc, par-dessus tout, développer cet esprit d’abandon complet dans la foi, car c’est lui qui nous fait progresser, d’autant plus qu’il nous faut avancer sans tout connaître et sans tout comprendre! Nous entrevoyons bien certaines possibilités, mais il faut laisser le temps à Dieu de les réaliser comme bon Lui semblera et lorsque le temps propice sera venu.

Des réalisations prophétiques

Armoiries du Royaume

Les armoiries du Royaume portant la devise «Que ton Règne vienne!»

Dans Vie d’Amour, il y a de multiples exemples de la réalisation de messages prophétiques. Dans bien des cas, nous pensions que telle ou telle prédiction se réaliserait comme ceci ou comme cela, mais ce fut finalement d’une tout autre manière que cela se produisit et que personne n’aurait pu prévoir. Pensons par exemple aux paroles prophétiques concernant les enfants de Marie-Paule et spécialement aux noms d’André et de Pierre.

Nous savons maintenant comment ils sont symboliquement liés à l’Église et à la Royauté en se retrouvant en Padre Jean-Pierre et en Marc-André Ier. Ainsi s’accomplissent effectivement les paroles prophétiques de Vie d’Amour, mais d’une façon que personne n’aurait pu prévoir. Quant à nous, lorsque nous constatons que ces prophéties se sont réalisées, nous sommes rassurés, car, ainsi, un sceau d’authenticité les recouvre. Mais nous devons être ouverts à la grâce pour voir et accepter qu’il en soit bien ainsi!

Vivre le moment présent

Vivons pleinement dans le moment présent au lieu d’essayer de comprendre, d’interpréter ou de deviner comment telle ou telle chose pourrait bien se réaliser.

Pour nous qui avons assisté à la première étape concrète en vue de l’établissement du Royaume lors du sacre du roi Marc-André Ier, au mois de mai 2010, marchons maintenant avec lui, soutenons-le, afin que se réalisent – au maximum et dans les plus brefs délais – ces deux nouvelles devises qui se complètent merveilleusement l’une et l’autre:

celle du Royaume:
«Que ton Règne vienne»
et celle de notre roi:
«Sur la Terre comme au Ciel».

«Que ton Règne vienne... sur la Terre comme au Ciel!» Voilà ce que sera le Royaume: il est commencé, mais il doit encore advenir en toutes ses dimensions et s’étendre jusqu’aux confins de la Terre!

Père Éric Roy, o.ff.m.